Prononcer l’anglais correctement peut être un véritable calvaire. Les francophones ont souvent honte de leur accent.

En arrivant à Goa (Inde) l’année dernière après un long voyage en train ; chaleur étouffante et nuage de poussière.

Un voyageur américain me demanda quels étaient mes plans pour la journée. Je lui répondis :

 

“I just came here few minutes ago, so, I’d like to get some rest on the bitch.”

« Je viens d’arriver il y’a quelques minutes seulement, j’aimerais pouvoir me reposer sur la plage.

 

Par politesse, il s’est retenu de rire. Je venais de faire une erreur de prononciation embarrassante : « Béatch ». En gros, je venais de dire que j’aimerais me reposer sur une “Sal.pe.”

La prononciation anglaise peut-être perverse et ne manque pas une occasion de vous piéger. Prenez le dessus et améliorer votre accent, voici comment :

Choisissez votre accent :

L’anglais est une langue internationale. Elle est parlée aux quatre coins du monde avec des accents différents. Choisissez l’accent qui vous convient le mieux en fonction de vos affinités, de votre culture et de la musicalité du langage. Ici, je prendrai l’exemple de l’anglais américain.

Définissez votre objectif :

Voulez-vous être compris par la plupart des gens et ne pas faire de fautes embarrassantes ?

Ou

Voulez-vous effacer complètement votre accent et être confondu avec un locuteur natif ?

Débarrassez-vous de vos barrières !

Beaucoup de gens ont peur de parler une langue étrangère. Ils sont effrayés à l’idée de paraître stupides, ridicules et de faire des erreurs. Tout le monde fait des fautes, elles font partie entièrement du processus d’apprentissage.

Nous sommes tous débutants à un moment ou un autre de notre vie. Nous apprenons tous de nos erreurs.

La plupart des gens sont flattés quand on essaye de parler leur langue. Ne vous inquiétez pas, vous ne paraîtrez pas stupide.

Prononcer une nouvelle langue, ça veut dire assimiler de nouveaux mouvements, activer de nouveaux muscles et créer de nouveaux sons. Parler est un vrai sport.

Vous voulez devenir compétent ? Alors, entraînez-vous, musclez-vous la bouche, la langue, assimilez la prononciation anglaise !

Les 5 clefs pour avoir un bon accent :

L’anglais est composé de plusieurs éléments. Avant de commencer, vous devez connaître ses principaux composants sonores  :

1/Phonétique : connaître les sons et  les lettres de la langue et savoir comment elles interagissent entre elles.

2/Accent tonique: savoir quelle syllabe est mise en relief dans un mot. Identifier quel mot est accentué dans la phrase.

3/Prononciation du mot : savoir comment articuler un mot,

4/Intonation : musicalité de la phrase, son flow et son rythme.

5/Langage corporel : gestes et mimiques. 80 % de la communication passe par les gestes. Chaque langue utilise une gestuelle différente. Vous ne pouvez pas utiliser vos mains en anglais comme vous le feriez en français.

Comment améliorer son accent ?

1/Savoir prononcer un mot

Votre cerveau et votre corps doivent assimiler les sons de l’anglais.

  • Vous devez connaître quelques points essentiels de la prononciation anglaise. 

Vous avez de la chance, j’ai préparé pour vous un jeu de cartes mémoires Anki comprenant les points essentiels de la prononciation de l’anglais américain.

Pour utiliser ce jeu de cartes mémoires, téléchargez d’abord le logiciel Anki ici ou l’application ici, puis les cartes mémoires ci-dessous :

Téléchargez gratuitement les cartes mémoires “Bien prononcer l’anglais américain” :

 

 

  • apprenez un mot avec sa prononciation

Chaque fois que vous apprenez un nouveau mot, essayez de vous procurer son enregistrement audio. Utilisez pour cela le dictionnaire de prononciation Forvo.

Puis, lisez-le, répétez-le en essayant d’imiter au maximum l’enregistrement audio. Identifiez l’accent tonique. Analysez comment les voyelles et les consonnes interagissent entre elles. Ainsi, votre cerveau assimilera la prononciation et l’orthographe de ce mot. Vous serez donc capable de le prononcer correctement sans y penser.

Ex: “NATIONAL”

 


On remarque ici que “T+I” se prononce “CH”

 

2/Savoir prononcer une phrase :

Procurez-vous un texte en anglais + son enregistrement audio.

Utilisez pour cela des Podcasts comme :

ou le site internet Manythings (anglais américain)

 

comment faire :

  • Lisez en même temps que vous écoutez le texte.
  • Écrivez la phrase sur une feuille de papier, analysez-la, soulignez les syllabes ou les mots mis en relief, les interactions entre les mots, le rythme et la musicalité du texte.
  • Analysez son intonation. Notez sa dynamique, son rythme et sa musicalité.
  • Imitez l’enregistrement audio en prenant compte de vos notations.

 

3/incorporez le langage corporel, trouvez un avatar :

Prenez un acteur dont l’anglais et la langue maternelle. Trouvez de courtes vidéos sur YouTube. Essayez d’imiter ses gestes et ses mimiques. Regardez bien sa bouche, essayez d’imiter tous ses mouvements.

Ace Ventura

4/Pratiquez

Rien ne remplacera la pratique. Vous devez habituer votre bouche à émettre de nouveaux sons et votre cerveau à penser en anglais.

Vous ne vous rendrez pas compte de vos erreurs par vous-même. Seule une personne extérieure pourra pointer du doigt vos fautes de prononciation et, ou d’intonation. Alors, n’ayez pas peur, écoutez, répétez, pratiquez encore et encore.

Utilisez le site internet Speaky pour trouver des locuteurs natifs et pratiquer gratuitement.

Voulez-vous être embarrassé comme je l’étais en Inde ? Non, alors utilisez les techniques citées ci-dessus et je suis certain que vous pourrez améliorer votre accent en un rien de temps.

 

RESSOURCES :