Mal de ventre, sueur froide et tremblement ; pour la plupart, parler devant un public est une véritable source d’angoisse.

Dire que je ne suis pas à l’aise à l’oral est un euphémisme. J’ai toujours été terrifié à l’idée de prendre la parole en public.

Au collège, nous devions présenter une fois par an un livre devant toute la classe. Pour éviter ce calvaire, j’avais pris l’habitude de sécher les cours.

Un jour, j’ai même passé toute la journée devant « Alerte Cobra » à me frotter le front pour simuler la fièvre. J’avais été tellement bon comédien, que ma mère signa aussitôt un mot d’absence. Ouf !

Je retournai à l’école heureux et soulagé. J’avais évité le pire ! Adieu le stress, adieu la honte de parler en public, enfin… c’est ce que je croyais. Malheureusement, je m’étais trompé de jour. La présentation allait avoir lieu dans 5 min !

Dans son livre, « Do you talk funny » l’auteur David Nihill nous apprend que l’humour est la meilleure des armes pour vaincre notre peur. Il propose 7 habitudes humoristiques à utiliser pour créer une présentation du tonnerre.

410hg3ezkvl-_sx331_bo1204203200_

Devenez le roi de la présentation orale, téléchargez gratuitement la fiche pratique ici :

Pourquoi utiliser l’humour ?

L’humour met tout le monde à l’aise et permet de créer des liens. C’est bien connu, le rire connecte les gens.

Plus vous serez divertissant, plus votre audience sera à l’écoute. Un public heureux est un public qui écoute.

Comme le chocolat et le cannabis, rire permet au cerveau de sécréter de la dopamine (la molécule du bonheur). Devenez un dealer de rire, offrez des blagues.

Utiliser l’humour vous rend plus séduisant. Quand vous faites rire, vous semblez plus décontracté, plus sûr de vous et plus à l’aise. Comme dit le dicton, « Femme qui rit, à moitié dans ton lit ».

Pour finir, l’écrivain américain Marc Twain avait l’habitude de dire :

« La race humaine n’a vraiment qu’une seule arme et c’est le rire ! »

90 % des présentations orales sont ennuyantes à mourir. Différenciez-vous, utilisez l’humour. En appliquant ne serait-ce qu’un seul des 7 principes listés ci-dessous, vous sortirez facilement du lot.

1/commencez avec une histoire

Les histoires sont formidables pour permettre de mémoriser des faits, mais surtout elles permettent de créer une connexion entre vous et le public. Nous sommes des créatures sociales. Nous aimons les histoires.

De plus, personne ne connaît votre histoire mieux que vous, ce qui vous facilitera considérablement la tâche.

La meilleure façon d’être engageant, mémorable et drôle est de créer une histoire autour de cette question :

« Qui veut quoi et qu’est-ce qui l’empêche de l’obtenir ? »

 

2/ajoutez de l’humour, trouvez ce qui est drôle

Vous voulez faire rire ? Alors, dites la vérité. Parlez de vous même, créez des blagues.

Comment construire une blague ?

La structure d’une blague :

1/Préparation, mise en place

Mettez la scène en place. Donnez des détails sur les lieux, l’environnement de l’histoire. Utilisez le minimum de mots possible. Dirigez l’audience vers le second point.

2/Anticipation : faites languir le public. Vous pouvez arriver à cet effet avec 2 ou 3 secondes de silence.

3/Punch Line : C’est la phrase qui va faire rire. Surprenez votre audience, ajoutez un élément de surprise, changez complètement de direction.

3/Soyez drôle à l’écrit

Les meilleures présentations orales sont celles préparées à l’avance par écrit.

Écrivez votre histoire avant de la raconter. Ajouter des détails. Mettez la scène en place, écrivez comme ci vous décriviez quelque chose à une personne aveugle.

Écrivez toujours au présent. Gardez votre écriture simple, comme si vous envoyez un email à un de vos amis proches. Soyez intelligent, mais pas académique.

Utilisez la règle de 3 :

Si vous faites une première blague, puis une deuxième, les rires seront toujours plus forts sur la troisième.

Quand vous utilisez une séquence de mots ou de phrase, essayez toujours de mettre le point le plus fort en troisième.

4/Soyez spontané

Plus vous travaillerez, plus vous semblerez naturel sur scène. Être spontané, ça s’apprend !

Pratiquez le plus souvent possible. Faites attention à vos mouvements. Pratiquez avec une bouteille d’eau dans chaque main, de cette façon, vous allez vous habituer à placer vos mains devant vous, dans la bonne position.

Ne regardez pas vos pieds, concentrez-vous sur un point fixe en face de vous.

Filmez-Vous, enregistrez-vous ! Analysez vos points faibles et essayez de les améliorer.

N’oubliez pas votre texte.

Ne lisez pas votre discours, mémorisez-le ! 

La technique des « Palais de la Mémoire » est utilisée depuis la Grèce Antique pour mémoriser de longs discours, des poèmes ou des histoires. Elle est encore aujourd’hui une des techniques de mémorisation les plus puissantes.

Qu’est-ce qu’un Palais de la Mémoire ?

Un « Palais de la Mémoire » est un lieu que vous connaissez particulièrement bien et que vous êtes capable de visualiser mentalement.  

Pouvez-vous tout en fermant les yeux visualiser votre maison ou appartement ? Pouvez-vous mentalement marcher de votre porte d’entrée à votre chambre ? Si oui, vous avez toutes les compétences nécessaires pour mémoriser des informations en masse.

Comment utiliser un Palais de la Mémoire pour retenir un speech ?

1/dessinez le schéma de votre Palais de la Mémoire (maison, appartement…)

2/définissez un trajet à travers votre Palais de la Mémoire (le trajet de la porte d’entrée à la chambre)

3/identifiez des locations spécifiques (meubles, télé, cuisine, salle de bain)

4/visualisez les points clés de votre speech = Transformez-les en images mentales.

Ex : pour mémoriser : « le rire, comme le chocolat permet de sécréter de la dopamine » = j’imagine un clown en train de manger du chocolat.

4/placez ces images mentales le long du trajet de votre Palais. (Ex. : je visualise mon clown dans ma cuisine, devant mon frigo.)

5/promenez-vous de temps en temps dans votre palais pour voir si tout est en place.

6/pendant votre speech, déplacez-vous mentalement d’un point clé à un autre (d’une image mentale à l’autre).

Voici le schéma de mon Palais de la Mémoire pour « les 7 habitudes humoristiques »

7comdyhabits

 

 

5/Livrez vos connaissances

Pour faire une présentation consistante, commencez fort et finissez encore plus fort.

Les premières 30 secondes de votre speech peuvent déterminer le reste de votre présentation, alors ne ratez pas votre départ.

Utilisez votre deuxième meilleure blague au début et gardez-la meilleure pour la fin.

Arrivez sur la scène rapidement, voire même en courant. Connectez-vous avec autant de personnes que vous le pouvez les 30 premières secondes. Utilisez votre sourire et votre regard.

Parlez 20 % plus fort qu’à votre habitude. Par ce fait, vous allez réduire vos sons parasites (heu, hum, ha… Hé…)

Rappelez-vous, si vous avez l’air de savoir ce que vous faites, les spectateurs vous croiront et auront confiance en vous.

6/contrôlez votre audience

Essayez d’engager votre audience.

Si vous voulez qu’elle parle longtemps, utilisez des questions ouvertes comme : « Comment », « Qui », « Quand “, »Où”, “Quoi”, “Pourquoi”

Au contraire, si vous voulez engager votre audience sans perdre trop de temps, utilisez des questions fermées qui se répondent par “Oui” ou “NON”

Ne dépassez jamais le temps qui vous est imparti. Il vaut mieux-être un peu plus courts que trop long.

7/Bookend : fermez le livre, mais pas complètement.

Les comédiens ont l’habitude de conclure le show par une blague ou une histoire ouverte. C’est ce qui s’appelle le “Bookend”. Cette technique permet de connecter tous les éléments de votre speech ensemble et de finir en beauté.

Comment l’utiliser ?

Référez-vous à votre histoire d’ouverture. Concluez-la avec votre meilleure blague ou meilleure anecdote.

 

 

Si vous n’aimez pas parler en public ? Il y a deux solutions :

Soit, vous faites comme je l’ai fait. Frottez-vous le front pendant des heures et espérez être assez crédible pour simuler la grippe.

Ou alors, prenez votre courage à deux mains et appliquez les méthodes listées ci-dessus.

Mais par pitié, arrêtez les présentations ennuyeuses. Faites-vous plaisir, faites plaisir à votre public. Soyez naturel, humain et drôle. Racontez des histoires, racontez des blagues. Offrez un bon moment à votre public, à la fois drôle et informatif. La vie est bien trop sérieuse, alors pour quoi en rajouter ?