Oops, ça fait quelques mois que je n’ai rien écrit. J’étais beaucoup occupé ces derniers temps, et pour vous dire la vérité j’avais un peu perdu la motivation.

L’article qui suit est un peu spécial. Il s’agit d’une lettre que ma copine m’a écrite au moment où j’en avais le plus besoin. Au moment, où je commençais à baisser les bras. J’ai décidé de vous la faire partager. En espérant qu’elle vous aidera.

Pourquoi ne jamais baisser les bras ? Pourquoi toujours aller de l’avant ?

 

« Parfois, il nous semble que tout, tout ce que nous faisons est une perte de temps. Nous apprenons, cherchons, créons, mais nous n’en voyons jamais les résultats.

Tout cela est un test. En sommes-nous dignes ?

Il est impossible de gagner la course avant de l’avoir commencée !

Nous ne pouvons et ne devons pas recevoir de résultats sans effort. Nous perdrions le plus important : la foi en soi et en nos projets.

Pour réussir, nous devons nous battre, surmonter les obstacles et nous adapter.

Chaque échec est bien plus important que la plus grande des victoires. C’est par eux que nous apprenons et grandissons ! Ce que nous ne pouvons pas faire aujourd’hui, nous le pourrons demain avec un peu moins d’effort. Demain, nous saurons comment tenir debout parce que nous sommes déjà tombés.

Parfois, nous arrivons au point où nous pensons avoir tout donné, fais tout notre possible. Mais rappelez-vous, tout ce que vous avez fait jusqu’ici n’est pas vain. Vous ne pouvez pas parler comme ça. Sur votre chemin, vous avez peut-être aidé et influencé quelqu’un sans vous en apercevoir.

Tout peut nous paraître insurmontable. Mais sachez que ce sont nos peurs qui construisent nos barrières. L’échec n’existe pas ! La peur seule existe !

Elle n’est qu’une émotion et vous êtes seul responsable de vos émotions, donc de vos peurs. Cela veut aussi dire que vous êtes le seul à pouvoir les maîtriser. Préparez-vous à leur dire adieu ! Surmontez vos peurs ! Atteignez vos objectifs et vous deviendrez un être beaucoup plus libre.

Il est impossible d’atteindre le sommet de la montagne sans effort.

Il n’est pas non plus possible de se réveiller un matin et de parler 10 langues couramment. Il faut persévérer, faire des efforts, d’énormes efforts. Il faut persévérer et avoir la foi !

Vous savez ce qui est le plus dur ? C’est de commencer. Mais vous avez déjà commencé. Commencer c’est déjà être presque arrivé à la fin. C’est l’étape la plus difficile.

Difficile, parce que les résultats sont encore flous. Difficile parce que nous nous posons les mauvaises questions.

Et si je n’y arrivais pas ? Et si je n’étais pas assez bon ? Et si l’on me critiquait ?

C’est au commencement que les doutes sont les plus forts !

Il faut vous poser les bonnes questions : Pour quoi ai-je commencé ? Pour qui ai-je commencé ? Quelles sont mes réelles motivations ? Quels sont mes objectifs ?

Nous devons nous rappeler nos rêves, nous rappeler pour qui nous avons réellement commencé, nous devons croire en nous !

Nous devons croire en nous sans le moindre doute ! Parce que dans l’univers, il y a au moins une personne qui croit en vous, qui croit en vos objectifs et en vos rêves. Cette personne c’est vous même ! Vous êtes bien plus fort que vos peurs. Vous êtes bien plus fort que l’échec. L’échec, Lui, est temporaire, Vous, vous serez encore là demain.

Il faut continuer, persévérer si ce n’est pas pour vous, faites le pour les autres. Les autres qui prendront exemple sur vous, les autres qui se diront « s’il peut le faire, je peux aussi ! ».

Réalisez vos objectifs, suivez vos rêves, apprenez de vos échecs, surmontez vos peurs et vous réveillerez l’être qui sommeille en vous, l’être qui a des projets bien plus importants pour vous que la moindre de vos peurs. »

Yuli-Anna khymchuk