Aujourd’hui, c’est un article un peu spécial que je vous propose.

Dans le cadre du Liebster Award, une petite tradition qui permet de connecter les blogueurs entre eux, Michel Ulrich du « blog-mieux-être » m’a gentiment proposé de répondre à ses quelques questions.

cropped-logobme-texte

Je me suis pris au jeu. Vous pourrez en découvrir un peu plus sur moi, mes idées, mes projets et ma philosophie de vie à travers mes réponses.

 

1/Quelle est la première chose que tu fais le matin en te réveillant ?

En me réveillant, je lis pendant 10 min, un livre, un blog, les actualités, Facebook…

Puis, je prépare le petit déjeuner en écoutant un Podcast. Le choix dépend de mon humeur et de mon intérêt du moment, mais généralement :

« O Being » un podcast en anglais sur la spiritualité et la science ;

« Becoming a Super Human » un podcast en anglais sur le développement personnel.

Je m’intéresse aussi beaucoup à l’histoire et à la philosophie. J’aime les podcasts de Radio France « Rendez-vous avec X » et « Sur les épaules de Darwin » 

– Pour ceux qui aiment l’aventure et les voyages, je vous conseille le Podcast « Traverser la frontière ».

Quand j’ai fini mon petit déjeuner. J’essaie de méditer un peu tous les jours. Là aussi, le type de méditation dépend de mon humeur, mais généralement « méditation de pleine conscience », « méditation de compassion » ou « méditation-mantra ».

2/Comment organises — tu ta journée ? 

J’écris généralement toutes les tâches que je veux réaliser durant la journée.

Comme disent les anglophones :

“Eat your frogs first » 

(mangez vos grenouilles en premier), j’essaie donc de commencer par les tâches les plus difficiles et les plus prenantes pour ensuite finir sur une note plus légère.

Pour cela, je me base sur la technique du Pomodoro. 25 min de travail intense + 5 min de pause. Dès que j’ai fini une tâche, je prends 15 min de pause.

Il y a quelques mois je me suis fait le pari de dédier 1 h par jour à l’apprentissage d’une chose nouvelle. En soirée, je prends donc un peu de temps pour apprendre l’ukrainien (j’habite en ce moment en Ukraine).

Le soir, je relaxe en bouquinant, en sortant ou en regardant un bon film.

3/Que penses — tu de la consommation des produits laitiers ?

J’ai pris la décision de ne plus manger de viande il y a 5 mois. Je souhaiterais à la longue, manger de moins en moins d’œufs. Mais franchement, les produits laitiers, j’y suis beaucoup trop accro.

Comment tous les végétariens, je dois remplacer les protéines de la viande par quelque chose d’autre. La grande majorité de mes protéines provient des produits laitiers. Les aliments comme le soja et le tofu sont soit introuvables ou hors de prix en Ukraine.

On peut devenir végétarien pour différentes raisons. Je suis devenu végétarien pour une question d’éthique. Je ne peux plus manger de la viande sans me sentir coupable.

Pendant des années, mon ignorance m’a permis de fermer les yeux sur les horreurs du marché de la viande. N’étant plus ignorant, je ne souhaite tout simplement plus sponsoriser une économie basée sur le mensonge, le manque d’éthique, la souffrance et l’exploitation.

Mais attention, je ne mets pas tout le monde dans le même panier. Ils existent beaucoup de petits producteurs éthiques à estimer.

La question n’est pas forcément de manger ou pas de la viande ou des produits laitiers, la question est de savoir qui nous sponsorisons. J’ai de la chance, ici en Ukraine de pouvoir acheter mes produits laitiers directement aux Baboushki. C’est à dire, aux grands-mères qui vendent du lait et du fromage en provenance directe des petites fermes des Carpates.

Comme le disait Franck Kafka en regardant des poissons dans un aquarium :

« Maintenant je peux vous observer en paix : je ne vous mange plus. »

 

Je peux moi aussi dire que je peux regarder les poisson et les cochons dans les yeux sans me sentir coupable, mais ce n’est pas encore le cas pour les poules et leurs œufs.

Pour ceux qui sont prêts à ouvrir les yeux sur la consommation de viande, je vous conseille le livre « Faut-il manger les animaux ? » de Jonathan Safran Foer.

4/Que souhaites — tu transmettre à tes enfants ?

Le goût du possible. Je veux leur dire et leur prouver que rien (ou presque) n’est impossible. Contrairement à ce que nous apprenons, nous avons tous la capacité d’aller au bout de nos rêves, d’atteindre nos objectifs. Que ce soit en améliorant notre mémoire, en apprenant à apprendre ou en étant un peu plus à l’écoute de soi-même, de notre petite voix intérieure.

Je veux leur dire qu’être riche représente bien plus que ce que nous vend la société occidentale.

Être riche c’est la capacité de se trouver soit même à travers les autres, c’est le fait d’observer le monde sans le critiquer, de comprendre nos imperfections et de les accepter.

« Être riche, c’est réveiller la personne qui sommeille en vous, celle que vous êtes vraiment, sans écraser les autres au passage. »

Je veux aussi leur dire que nous vivons dans un monde de diversités et qu’il serait dommage de suivre un seul chemin quand nous pouvons explorer des continents entiers !

5/Comment envisages — tu ta retraite ?

Je ne sais pas trop pourquoi, mais je me suis toujours projeté, petit vieux, amateur d’abeilles et de miels.

6/Qu’est-ce qui t’as amené à être blogueur ?

Comme je l’ai écrit plus haut, je pense qu’être riche est la capacité de réveiller la personne qui sommeille en nous.

Pendant des années de recherches, de voyages, de lectures et de rencontres ; j’ai découvert, combiné et mis au point des techniques que me permettent d’atteindre mes objectifs très rapidement.

Des méthodes pour développer mon potentiel et pour m’aider à devenir la personne que je veux vraiment être.

J’ai aussi écrit que la richesse est le fait de ne pas écraser les autres. Si une personne veut s’améliorer, elle doit savoir que des solutions existent et doit pouvoir les trouver facilement.

J’ai créé ce blog comme une boîte à outils qui permettra à qui le voudra vraiment, d’atteindre ses objectifs facilement et de devenir la personne qu’elle veut vraiment être.

7/Que penserais-tu d’un monde d’échange de valeurs et non de monétisation des valeurs ?

Je suis pour. C’est en partie le tournant que prend le monde avec internet et l’économie de l’information. Chaque personne à une histoire, des connaissances et des valeurs différentes. Désormais, merci internet, chacun peut partager son savoir, sa valeur. C’est ce que nous faisons, nous autres les blogueurs.

Mais sincèrement, je pense que l’argent sera toujours le moteur derrière tout ça.

8/À quel personnage de bandes dessinées ou de dessins animés ressembles — tu le plus ?

Je dirais un mélange de Tintin et du capitaine Haddock. Tintin pour le côté aventurier et positif et le capitaine Haddock pour le fait de facilement baisser les bras.

9/De quoi se compose ton petit déjeuner ?

D’œufs (désolé amies poules), de pain, de thé et de podcasts.

10/Si tu ne devais emporter que 2 choses avec toi en cas de déménagement rapide, quelles seraient-elles ?

Étant donné que j’écris cet article sur une planche à repasser qui me fait office de bureau et que je ne possède pour le moment qu’un sac à dos de 80 litres, 5 caleçons, un ordi portable, 2 pantalons, 2 shorts, 4 paires de chaussettes, 4 t-shirts, 1 paire de chaussures, une liseuse électronique, 3 sweats et un blouson. Je choisirai donc :

– Ma liseuse électronique (j’aime trop les livres pour n’en choisir qu’un),

– Mon ordi portable, parce que c’est ma maison numérique. J’ai tout dessus : mon travail, mes créations, mes projets et mes souvenirs.

11/si tu devais changer une chose dans ta vie, laquelle serait-elle ?

L’indépendance financière, la seule chose qui me manque pour être parfaitement libre. J’ai déjà tout, une copine exceptionnelle, des amis formidables et une vie hors des sentiers battus. Il me manque plus qu’une complète indépendance financière pour être totalement comblé (ou presque).

Je remercie encore une fois encore Michel du « blog-mieux-être » pour ses questions.

Comme le veut la tradition du Liebster Award, je nomine à mon tour les blogs suivants :

– Pierre du « Monde des langues », parce que comme Pierre je suis passionné par les langues étrangères et j’aime lire ses articles toujours très approfondis sur le sujet.

– Bertrand du « Braquet de la liberté », parce que comme Bertrand je projette dans un futur proche de voyager à vélo. J’aime ses conseils, ses astuces et surtout sa philosophie de vie.

– Cyril de « Apprendre-vite-et-bien », parce que comme Cyril je sais que des solutions simples existent pour booster considérablement nos capacités mentales.

– Michael de « Traverser la frontière », parce que comme Michael, je suis moi aussi passionné de voyages et j’aime découvrir de nouvelles aventures et possibilités à travers ses Podcasts.

– Hélène de « Green-me-up », parce que ne plus manger de viande, ça s’apprend. J’aime les recettes et la philosophie de vie d’Hélène.

Leur mission sera la suivante : répondre à mes 11 questions. Oseront-ils l’accepter ?

1/Quel objet emmènerais-tu avec toi sur une île déserte ?

2/Pourquoi es-tu devenu(e) blogueur/euse ?

3/Quel est le principal problème en France selon toi ?

4/Décris-nous ta journée type ?

5/Quelle est la recette du bonheur selon toi ?

6/Quelle est la découverte qui a changé ta vie ?

7/Comment vois-tu le monde dans 1000 ans ?

8/Si tu pouvais interviewer pendant 15 min la personne de ton choix (inclus celles qui sont déjà décédées) qui serait cette personne ?

9/Quelles seraient les 3 questions que tu lui poserais ?

10/Quel est ton petit péché mignon ?

11/Juste avant de mourir, quelle serait la phrase que tu aimerais transmettre à l’Humanité ?

J’espère que vous aussi vous avez pris plaisir à lire cet article un peu spécial et que vous en savez désormais un peu plus sur moi : François la personne derrière Super Apprenant. À bientôt les Super Apprenants pour de nouvelles surprises hautes en couleur.