Notre mémoire n’est pas conçue pour le monde moderne.

Comme notre vue, nos capacités pour le langage et toutes nos autres facultés biologiques, elle s’est développée à travers un processus de sélection naturelle dans un environnement qui était totalement différent de celui d’aujourd’hui.

La plus grande partie de l’évolution qui l’a structurée prend place il y a 1,8 million d’années et a fini il y a environ 10 000 ans. À cette époque, notre espèce vivait de la chasse et c’est les demandes engendrées par notre mode de vie qui ont sculpté les facultés que nous avons aujourd’hui .

Les tâches que nous donnons désormais à notre mémoire ne sont tout simplement pas adaptées.

Nos ancêtres n’avaient pas à se souvenir de numéros de téléphone, d’instructions précises ou du nom d’une douzaine d’étrangers à une soirée.

Ils avaient besoin de savoir où trouver de la nourriture, des ressources pour survivre, la géographie de leur territoire et quels aliments étaient comestibles ou lesquels étaient mortels.

 Le principe de toutes les techniques de mémorisation consiste à admettre que notre cerveau ne peut pas se rappeler toutes les informations de manière équivalente.

Parce que c’est la chasse et le style de vie de nos ancêtres qui ont développé nos facultés mémorielles ; nous sommes particulièrement doués pour nous rappeler de choses visuelles et de lieux géographiques. Au contraire, il nous est particulièrement difficile de nous souvenir de toutes autres formes d’informations comme des chiffres ou des listes de mots.

L’idée générale derrière les techniques de mémorisation est de transformer toutes les données qui nous sont difficiles à retenir en quelque chose d’assimilable pour notre cerveau.

« Il faut changer tout ce qui est morne et ennuyeux en quelque chose de tellement coloré, excitant et inhabituel qu’il nous est difficile de l’oublier. » Ed Cooke , maître de la mémoire et co-fondateur de memrise.com

Ce principe est appelé «l’encodage élaboré». Nous pouvons le faire avec des listes de mots, des chiffres, des cartes à jouer, de la poésie et des systèmes complexes. En fait, nous pouvons encoder tout ce que nous voulons.