Ce matin en me perdant sur internet, je suis tombé sur une discussion étonnante.

Un chercheur spécialiste du web expliquait qu’il avait essayé de calculer le poids physique de l’internet.

Selon lui, si l’on prend la masse de tous les électrons qui composent internet, le web pèse environ 50 grammes.

Oui, tu as bien lu…

Si l’on en croit ses calcules…

Toutes les connaissances de l’humanité, tous les sites internet, toutes les vidéos YouTube, toutes les photos Instagram, toutes les séries Netflix, toutes les playlists Spotify, toutes les formations en ligne, tout ça… pèse moins qu’un œuf de poule !

Mais quels 50 grammes !

Google détient la plus grosse part du gâteau avec environ :

– 50 trillions d’images,

– 1 trillion de vidéos,

– 10 000 trillions de recherches effectuées.

Ça en fait de l’information…

Parmi ces 50 grammes d’informations…

Parmi ces trillions de vidéos et d’articles…

Parmi toutes ces connaissances…

Je suis certain d’une chose…

Il y a de quoi satisfaire presque tous les projets d’apprentissage.

Du plus commun au plus bizarre.

De la trigonométrie à la décoration de barbes.

De la conception de châteaux forts en lego à la physique quantique.

Aujourd’hui, on a une chance inouïe.

On n’a plus besoin de faire partie d’une minorité aisée pour avoir accès à la connaissance.

On n’a plus besoin d’attendre qu’une autre personne veuille bien nous partager ses connaissances pour apprendre.

Non, on peut tout apprendre, tout seul, en autodidacte.

Tout est là, compris dans 50 grammes d’informations.

Il n’y a plus qu’à se servir…

Sers-toi.

Apprends.

Profite.

Bon apprentissage,

– François

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.