L’autre jour, j’ai lu un article.

L’auteur affirmait que Google était nocif pour notre mémoire.

Il disait que désormais il était plus facile de chercher une information sur un moteur de recherche plutôt que dans notre mémoire.

Il soutenait que nous utilisions de moins en moins notre mémoire.

Il écrivait aussi que l’on s’appuyait de plus en plus sur des outils externes.

Si internet est l’ennemi de la mémoire,

Il est le meilleur ami de la créativité.

Si tu veux écrire un livre…

Si tu veux créer ton entreprise…

Si tu veux te mettre à la musique

Tu as bien de la chance d’être né au 21e siècle !

Ça parait acquis, mais créer n’a pas toujours été aussi facile.

Avant, le simple fait d’écrire un livre était un parcours du combattant.

Bien souvent, c’était réservé à une minorité née avec des facilités.

Il fallait recevoir assez d’éducation pour savoir lire et écrire.

Ensuite, il fallait du matériel, ça coûtait cher.

Il fallait se former par soi-même à « l’Art de l’écriture ».

Il fallait surtout du temps et de l’énergie.

Aujourd’hui, tout est plus facile…

Presque tout le monde sait lire et écrire.

200 feuilles A4 coûtent 3,50 € et tu peux trouver un stylo potable à moins de 2 €.

Il y a des centaines de livres, de vidéos et de sites pour apprendre « l’Art de l’écriture ».

Tu n’as même plus besoin d’une maison de publication…

Tu peux publier ton livre toi-même sur Amazon en un après-midi.

Tout ça pour te dire que l’acte créatif n’a jamais été aussi facile et peu coûteux.

Pourtant trop peu de personnes l’ont compris.

C’est beaucoup plus facile de consommer plutôt que de créer.

C’est beaucoup moins effrayant de regarder une série Netflix que de créer une vidéo.

C’est beaucoup plus facile de jouer à un jeu sur son smartphone que d’apprendre à coder.

C’est plus facile, parce que quand on consomme on ne subit pas LA RÉSISTANCE.

L’ennemi N° 1 de l’artiste n’est pas le manque de moyens.

Ce n’est pas non plus le manque d’inspiration.

L’ennemi N° 1 est la RÉSISTANCE.

La RÉSISTANCE est cette barrière mentale qui sabote tous les projets créatifs.

C’est cette petite voix interne qui survient quand on essaye de créer quelque chose.

Celle qui nous dit qu’on écrit mal quand on veut écrire.

Celle qui affirme qu’on n’a pas de talent quand on veut dessiner.

La RÉSISTANCE est malsaine, paralysante et se nourrit de la peur.

Ce qu’elle veut par-dessus tout, c’est saccager tout potentiel créatif.

La bonne nouvelle est qu’il est possible de l’éviter.

La formule est même simple : arrêter de s’identifier avec elle.

Voilà, tu as là une des clés pour débloquer ta créativité.
Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.