La peur de parler en public est en top position dans le classement des peurs.

Oui, devant même celle de mourir.

Parler en public on en a tous besoin pour présenter ses idées ou pour convaincre un auditoire.

Mais c’est plus facile à dire qu’à faire…

Présenter à l’oral peut-être une expérience terrifiante.

On peut avoir peur d’être jugé ou critiqué lors de notre présentation.

On peut être angoissé à l’idée d’oublier son discours et de ne pas trouver le mot juste.

On peut être frustré parce qu’on n’arrive pas à captiver notre public et à transmettre nos idées comme on le voudrait vraiment.

On peut même être envieux de ces personnes qui s’expriment avec aisance, d’une manière naturelle et sans stress.

On peut alors chercher des solutions…

On peut essayer de se former.

On peut apprendre qu’il faut connaitre son discours par cœur, mot-à-mot.

On peut apprendre qu’il faut prouver que l’on maîtrise notre sujet sur le bout des doigts et utiliser un maximum de jargon pour paraître pro.

On peut aussi apprendre qu’il faut créer un Méga PowerPoint avec 154 diapositives et transitions 3D.

On peut même appendre, qu’il faut présenter un maximum d’arguments, de chiffres, de stats, de définitions, de schéma, de citations pour prouver qu’on dit la vérité.

Du moins, bien souvent c’est ce qu’on apprend à l’école.

Le problème c’est que c’est très difficile à appliquer dans le monde réel.

Mémoriser son texte discours par cœur est la meilleure façon d’ennuyer ton auditoire.

Utiliser des jargons et mots techniques est la meilleure façon de perdre ton auditoire.

Fournir un max de stats, de chiffres, de schémas et de rapports est le meilleur moyen d’achever complètement ton auditoire.

Heureusement, tu n’as pas besoin de tout ça… 

Tu n’as pas besoin d’apprendre ton discours mot-à-mot pour fasciner ton audience.

Tu n’as pas besoin d’utiliser du jargon pour paraître pro.

Et tu n’as encore moins besoin de créer un Méga PowerPoint pour convaincre ton public.

Je pense même sincèrement que c’est la pire façon de présenter ses idées.

Tu vas perdre un temps et une énergie considérable à préparer ta présentation et créer un support.

Mais surtout, tu vas faire perdre son temps et son énergie à ton public.

Quand Apple veut convaincre d’acheter le dernier iPhone 11 pro…

Ils ne te disent pas que le produit est en Métal truc-machin, comprend 39 173 circuits imprimés avec un écran Pixa-bidule.

Non, ils te disent ce que le produit pourra t’apporter à toi, simplement, sans jargon inutile.

J’ai mis longtemps à comprendre la chose suivante :

Un discours à l’oral doit être quelque chose de naturel, simple, authentique et surtout HUMAIN.

Bien souvent…

On mémorise son discours mot-à-mot par peur d’oublier son texte.

On utilise un jargon ultra compliqué par peur de passer pour un imposteur.

On s’appuie sur des Mégas PowerPoints parce qu’on a peur que notre public ne nous croie pas.

Mais ça n’apporte rien à une présentation orale.

Encore pire, tu risques de saboter complètement ta présentation.

Je te propose une autre façon de présenter à l’oral.

Une manière beaucoup plus simple et naturelle.

Une stratégie qui pourra diviser par 3 le temps que tu alloues aujourd’hui à la préparation de tes présentations tout en augmentant leurs valeurs perçues.

Mais surtout, je te propose de prendre enfin plaisir à présenter à l’oral.

Je te propose de ne plus voir ça comme une épreuve effrayante, mais plutôt comme une opportunité de partager tes idées et d’avoir un impact positif sur ton public.
Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.