Y paraît qu’il faut être né avec une mémoire d’exception pour mémoriser des centaines de mots.

Y paraît que si on a une mauvaise mémoire on ne sera jamais capable de mémoriser du vocabulaire.

Laisse-moi te dire un truc…

C’EST ARCHIFAUX !

1/3 seulement de la mémoire est définie par des facteurs biologiques.

Les 2/3 restants sont définis par comment on mémorise des informations.

Si tu penses avoir une mauvaise mémoire, dans 99 % des cas ce n’est pas à cause de ta mémoire.

C’est tout simplement parce que tu n’utilises pas les bonnes techniques.

Ce n’est pas ta faute…

On n’apprend pas à mémoriser à l’école.

Pourtant certaines personnes sont capables de battre de véritables records de mémorisation.

Simon Reinhard est capable de mémoriser 372 cartes à jouer en moins de 10 min.

Prateek YADAV est capable de mémoriser 130 mots en 5 min.

Tu veux connaître leur secret ?

Non, ce n’est pas parce qu’ils sont nés avec une mémoire d’exception.

Ils utilisent des techniques de mémorisation surpuissantes qui permettent de décupler leurs capacités mémorielles.

Ils s’entrainent un max !

Bref, ils ont appris à exploiter 100 % de leur mémoire.

La bonne nouvelle est que tout le monde peut faire la même chose.

Encore mieux on peut adapter ces techniques à la mémorisation du vocabulaire et faire exploser son niveau de compréhension en langue.

Malheureusement, encore trop de personnes utilisent des techniques de mémorisation inefficaces pour mémoriser du vocabulaire.

C’est bien souvent pourquoi ils oublient jusqu’à 80 % du vocabulaire qu’ils apprennent dans les 7 jours suivants leurs sessions de mémorisation.

Et c’est la raison première pourquoi ils abandonnent la langue qu’ils apprennent avant même d’avoir atteint leur objectif.

Alors bien sûr…

On ne peut pas parler une langue couramment seulement en mémorisant du vocabulaire.

Mais tu ne pourras pas aller bien loin si tu connais la grammaire d’une langue et que tu n’as pas de vocabulaire.

C’est pourquoi, il est primordial d’avoir une stratégie efficace pour assimiler rapidement de nouveaux mots.

C’est bien souvent là qu’est le problème.

Malheureusement, mémoriser du vocabulaire est synonyme de torture mentale.

Encore pire, bien souvent malgré nos efforts et notre bonne volonté on a arrive pas a retenir le vocabulaire qu’on mémorise.

Heureusement, bien souvent ce n’est pas un problème de mémoire.

C’est tout simplement parce qu’on n’utilise pas les bonnes techniques pour mémoriser du vocabulaire.

C’est bien normal…

On n’apprend jamais vraiment à mémoriser des informations.

C’est pourquoi la plupart des gens se rabattent sur le par cœur pour mémoriser du vocabulaire.

Ils répètent un mot dans leur tête des dizaines voire des centaines de fois pour essayer de le mémoriser.

Tu le sais comme moi…

C’est une méthode totalement inefficace et déplaisante pour mémoriser du vocabulaire.

Heureusement, les choses ont changé.

Grâce à internet, des passionnés à travers le monde ont fait ressurgir du passé des techniques de mémorisation oubliées.

Des techniques qui ont été créées avant l’invention du livre et qui permettent de mémoriser des tonnes d’informations rapidement, dans l’ordre et sur le long terme.

Ce n’est pas tout…

Les nouvelles technologies ont explosé.

Elles ont permis de faire des découvertes étonnantes sur le cerveau humain.

Mais surtout, elles ont permis de comprendre comment au niveau neurologique l’être humain procède des informations.

Je me suis moi aussi fait avoir…

J’ai moi aussi pensé les 3/4 de ma vie que j’avais une mauvaise mémoire.

Je voulais voyager et découvrir le monde.

Je voulais m’imprégner de nouvelles cultures et apprendre de nouvelles langues.

Malheureusement, j’oubliais plus vite que j’apprenais.

Mais un jour…

j’ai découvert par hasard ces techniques de mémorisation étonnantes.

Je me suis rapidement pris de passion pour le monde fascinant de la mémoire et de l’apprentissage.

J’ai lu des dizaines de bouquins à propos du fonctionnement du cerveau et de l’apprentissage.

Une question m’obsédait : comment apprendre mieux !

Comment ne plus subir mes apprentissages ?

Comment enfin prendre plaisir à apprendre et atteindre les objectifs qui me tiennent vraiment à cœur ?

Et ce qui me tenait à cœur à l’époque, c’était le russe.

Alors, je me suis assis.

J’ai mis toutes mes recherches et découvertes côte à côte.

Je les ai superposées et analysées pendant de longues heures.

Je n’avais qu’un seul objectif : découvrir comment mémoriser du vocabulaire rapidement.

J’ai testé et transformé les techniques de mémorisation les plus puissantes pour pouvoir les adapter à la mémorisation du vocabulaire.

Et ça a marché !

J’ai été capable de mémoriser de nouveaux mots russes rapidement, efficacement, sur le long terme et en prenant plaisir à faire ça.

J’ai poussé cette méthode à son paroxysme…

Je voulais voir jusqu’où je pouvais aller…

Résultat : j’ai réussi à mémoriser plus de 80 mots russes en moins d’une heure.

Attention…

Je ne dis pas ça pour figurer dans le Guinness des records.

Non, je veux tout simplement te montrer que c’est possible.

Oui, on peut mémoriser du vocabulaire rapidement et efficacement.

Et oui, on peut prendre plaisir et même s’amuser en mémorisant du vocabulaire.

Cette méthode je lui ai donnée un nom : la méthode VOCAPOLIS.

Elle est mon arme secrète à chaque fois que je souhaite apprendre une nouvelle langue rapidement.

Alors…

Peut-être que toi aussi tu galères pour mémoriser du vocabulaire…

C’est la raison pour laquelle j’ai créé la formation suivante :

« MÉMORISER 1000 MOTS EN 30 JOURS »

L’objectif immédiat est que dès la fin de cette formation tu puisses directement appliquer la méthode VOCAPOLIS et commencer à mémoriser de nouveaux mots rapidement et efficacement.

L’objectif à terme est que tu puisses dans 30 jours mémoriser efficacement 1000 mots de la langue que tu apprends ou que tu souhaites apprendre.

Tu peux encore la commander ici :

« MÉMORISER 1000 MOTS EN 30 JOURS »

Attention, le prix monte demain à 22 h 59.

Bon apprentissage,

– François,

PS Je viens d’atteindre mon objectif en dactylo. Je suis passé d’une vitesse initiale de frappe à 4 doigts de 44mots/min avec un niveau de précision de 95 % à une vitesse de frappe à 10 doigts de 67mots/min avec un niveau de précision de 98 % le tout en 8 heures de pratique. 🍾