Si je te pose la question suivante :

Quel est ton langage primaire ?

Tu vas sûrement me répondre le français ou l’espagnol ou l’arabe…

Pas vraiment…

Tu viens de me citer ta langue natale et non pas ton langage primaire.

Le langage primaire est notre système de pensée qui permet de procéder l’information.

Il est composé d’images, de sons, de textures, d’odeurs, de goûts, d’émotions et de souvenirs.

Une information est d’abord captée par nos 5 sens.

Puis, le cerveau la procède et l’assimile à travers notre langage primaire.

Enfin, lors de la restitution de cette information le cerveau l’encode dans notre langue natale (ou une autre langue).

C’est comme en informatique.

L’ordinateur (ton cerveau) est le moteur.

Le système d’exploitation (le langage primaire) procède l’information.

Et les logiciels (langue natale ou autre) exploitent l’information et effectuent des tâches précises.

Toutes ces entités sont complémentaires et ne peuvent pas fonctionner l’une sans l’autre.

C’est malheureusement là qu’est le problème…

La plupart des apprenants sautent des étapes.

Ils utilisent uniquement leur langue natale (ou une autre langue) pour assimiler des informations.

Ce n’est pas leur faute.

Les techniques et les méthodes d’apprentissage enseignées par défaut ne prennent pas en compte le langage primaire.

Elles permettent seulement d’encoder des informations dans notre langue natale (ou autre).

C’est pourquoi elles sont aussi inefficaces.

Bien souvent…

On lit un texte avec notre voix interne dans notre langue natale (ou autre).

On prend des notes sous la forme de texte à travers notre langue natale (ou autre).

On répète une information mentalement encore et encore pour la mémoriser à travers notre langue natale (ou autre).

En aucun cas on n’utilise notre langage primaire.

C’est comme si tu faisais l’acquisition d’un ordinateur et tu essayais d’installer un logiciel avant même d’installer un système d’exploitation.

Ça ne fonctionnera pas !

C’est la même chose pour notre cerveau.

C’est pourquoi…

La clé pour apprendre vite et bien est de procéder des informations à travers notre langage primaire et non pas à travers notre langue natale (ou autre).

Il faut procéder, assimiler, mémoriser, exploiter et transmettre l’information sous la forme d’images, de sons, de textures, d’odeurs, de goût, d’émotions et de souvenirs.

C’est comme ça que tu pourras mémoriser facilement des informations.

C’est comme ça que tu pourras prendre des notes efficaces.

C’est comme ça que tu pourras accélérer ta vitesse de lecture.

Et c’est comme ça que tu pourras retenir ce que tu apprends.

Bref, c’est comme ça que tu pourras booster tes facultés cognitives et mentales sans te faire poser un implant intracrânien.

Ce n’est pas difficile.

Nous sommes conçus ainsi.

Ça demande juste un peu d’entraînement et de pratique pour réapprendre à apprendre naturellement.

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.