Léonard de Vinci était un copieur.

C’est une théorie qui tourne sur internet.

Selon certaines personnes, il semblerait que Léonard de Vinci n’ait rien inventé.

Il a plutôt copié la plupart de ses œuvres.

Ils ont raison !

Léonard de Vinci ne partait bien souvent pas de zéro.

Plusieurs de ses inventions ne sont que le prolongement des travaux ou intuitions de ses prédécesseurs.

C’est le cas notamment du parachute dont on retrouve les dessins dans le « Codex Atlanticus » de Vinci qui est copié de celui de l’ingénieur siennois Mariano Taccola.

Léonard de Vinci avait compris une chose essentielle :

Ça ne sert à rien de réinventer la roue à chaque fois.

Il avait compris que les idées se recyclent.

C’est pourquoi il notait tout dans des carnets qui représentent aujourd’hui plus de 6000 pages de notes et dessins, rédigées en écriture inversée, lisibles grâce à un miroir.

Il y traite d’urbanisme, d’architecture, d’ingénierie, de mécanique, d’anatomie, de géologie, de botanique…

Il y décrit, tout en les illustrant, certaines inventions comme le filet de sauvetage, l’hélicoptère, le tank ou le parachute.

Ces carnets constituaient de véritables viviers de connaissances et d’idées.

De Vinci s’appuyait sur ses notes pour retravailler, expérimenter et mettre à l’épreuve les recherches et les idées de ses prédécesseurs.

C’était là un de ses secrets pour apprendre rapidement, découvrir de nouvelles choses et révolutionner son temps.

Est-ce que Léonard de Vinci était un copieur ?

Est-ce plagier que de s’appuyer sur le travail de ses prédécesseurs ?

Je pense au contraire que c’est une stratégie habile qui permet d’atteindre rapidement ses objectifs.

Je te conseille même de faire la même chose.

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.