Daniel Tammet est une personne étonnante.

Il est écrivain, poète et génie des maths.

Il parle l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’espéranto, l’estonien, le finnois, le français, le gallois, l’islandais, le lituanien, le néerlandais, et le roumain.

Mais ce n’est pas pour ça qu’il est le plus connu.

Il s’est fait connaître pour ses exploits « intellectuels ».

Le 14 mars 2004, il a récité de mémoire les 22 514 premières décimales de Pi en 5 heures, 9 minutes et 24 secondes, établissant un nouveau record européen.

Plus tard, il relève le défi lancé par une chaîne de télévision islandaise et apprend l’islandais en 7 jours.

Mais Daniel Tammet divise…

Certains sont fascinés par ce personnage et ils crient au génie…

D’autres restent sceptiques et le condamnent à la fraude.

Ce personnage m’a toujours fasciné.

Je l’ai découvert à travers la lecture du livre « Aventure au cœur de la mémoire » de Joshua Foer.

Dans un chapitre, l’auteur essaye de déceler les secrets de Daniel Tammet.

Il étudie ce personnage, effectue des recherches et l’interview.

Sa conclusion est cinglante !

Il pense que Daniel Tammet est un charlatan et qu’il ne possède aucun don particulier.

Pourtant une chose est certaine.

Daniel Tammet a bel et bien récité de mémoire les 22 514 premières décimales de Pi.

Il a bel et bien appris l’islandais en 1 semaine devant les caméras islandaises.

Alors comment a-t-il fait pour réaliser ces exploits ?

Quels sont ses secrets ?

Daniel Tammet a compris une chose essentielle.

Une chose que malheureusement la majorité d’entre nous n’a pas comprise.

Il a compris qu’on pouvait apprendre à devenir un génie.

Il a compris qu’il était possible d’apprendre une langue beaucoup plus rapidement que ce que la plupart des gens pensent.

Et il a compris qu’il existe des techniques qui permettent de mémoriser rapidement, facilement et efficacement des informations.

Est-ce que c’est de la triche ?

Est-ce que Daniel Tammet est réellement un génie ?

Finalement, on s’en fiche pas mal !

Ce n’est pas ça qui est important.

Ce qui est important est ce qu’il nous a prouvé à travers ses exploits intellectuels.

Il nous a prouvé qu’il était possible de décupler nos facultés cognitives et mentales.

Il nous a prouvé qu’il était possible d’atteindre nos objectifs d’apprentissage.

Et surtout, il nous a prouvé que les seules limites qui existent réellement sont celles qu’on s’impose soi-même.

C’est vrai dans la vie de tous les jours.

Et c’est aussi vrai dans le domaine de l’apprentissage.

Malheureusement…

Certains sont persuadés de ne pas être assez intelligents pour atteindre leurs objectifs.

D’autres pensent avoir une mauvaise mémoire et ne pas être capables d’acquérir de nouvelles connaissances.

D’autres encore ne croient pas avoir le temps ou l’énergie suffisante pour apprendre de nouvelles choses.

Pourtant la vérité est différente.

On peut apprendre à devenir intelligent.

On peut apprendre à mémoriser facilement des informations.

Et on peut apprendre à trouver le temps et l’énergie d’apprendre.

Ce n’est pas ça la vraie difficulté.

La vraie difficulté est de se prouver à soi-même qu’on est capable d’apprendre.

La vraie difficulté est de croire en ses capacités d’apprentissage !

Les solutions existent et elles sont puissantes.

Une des meilleures solutions est d’apprendre à mémoriser des informations.

C’est simple, ludique et ça fonctionne tellement bien que ça permet de se prouver qu’il est possible d’apprendre tout et n’importe quoi.

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.