Moi et les langues, ça faisait deux.

Quand j’étais à l’école, les langues ne m’intéressaient pas vraiment.

Quand j’étais étudiant, je ne voyais pas l’intérêt d’en apprendre une.

Heureusement, un jour ça a changé.

Je me suis pris de passion pour les langues étrangères.

Je voulais vivre dans différents pays, apprendre plein de langues…

Alors je me suis mis à apprendre l’anglais.

Mais j’avais un handicap.

Je croyais à tous les mythes qui entourent les langues.

Je pensais qu’il y avait un gène des langues, je pensais que seuls les enfants pouvaient apprendre une langue, je pensais qu’il fallait plusieurs années pour apprendre une langue et je pensais qu’il existait une méthode miracle pour apprendre les langues…

C’est pourquoi je pensais être nul en langue.

Mais j’ai essayé tant bien que mal.

J’ai commencé par adopter la méthode traditionnelle.

J’ai acheté des manuels de grammaire anglais, des cahiers d’exercices et un Textbook.

J’étudiais 2 h par jour le soir en rentrant de mon job d’été.

J’étudiais des textes qui parlaient du voyage de « Peter à Londres », des cabines téléphoniques anglaises, et du pouding.

Je gribouillais des cahiers d’exercices…

Je répétais dans ma tête les verbes irréguliers.

Je pensais que la motivation et les efforts étaient suffisants pour obtenir des résultats.

Mais je me trompais.

Malgré mes efforts continus, je n’arrivais pas à aligner 4 mots en anglais, je ne comprenais rien et j’oubliais tout très rapidement.

C’était frustrant.

Alors j’ai cherché d’autres méthodes.

J’ai essayé la méthode « Roseta Stone » et d’autres méthodes…

Mais les résultats étaient les mêmes.

J’étais bloqué, frustré, et surtout je ne prenais aucun plaisir à apprendre.

Je reconnais aujourd’hui mon erreur.

Ce n’était pas un problème de méthode, mais un problème d’approche.

Je pensais alors que plus j’accumulerais de connaissances sur une langue, plus je la maitriserais.

Mais ça ne fonctionne pas comme ça.

Une langue ne s’apprend pas vraiment, elle se vit.

Ça ne sert à rien de collectionner les règles de grammaire, le vocabulaire rare et les temps obscurs…

Il faut plutôt focaliser son apprentissage sur les choses qui donnent le plus de résultats.

C’est-à-dire, les choses qui permettent d’utiliser rapidement une langue pour pouvoir se créer des automatismes et pratiquer le plus vite possible.

C’est bien souvent ce qui fait réellement la différence entre ceux qui obtiennent rapidement des résultats en langue et les autres.

Tu peux en apprendre plus en CLIQUANT ICI.