Je t’écris assis sur le rebord de la fenêtre de mon appart. Je viens de passer la barre des 10 h d’apprentissage au piano. Je maîtrise assez bien les 24 accords principaux plus quelques dérives et je travaille désormais sur les rythmes et les gammes.

C’est bizarre.

Un boulanger a appris à faire du pain.

Un programmiste a appris à coder.

Un routier a appris à conduire des camions.

C’est normal et personne ne va remettre en question un apprenti qui veut apprendre son métier.

Pourtant on va questionner une personne qui souhaite apprendre à apprendre.

C’est même la plus grande difficulté dans mon métier.

La plupart d’entre nous pensent qu’apprendre est une faculté innée.

Ils pensent que c’est quelque chose d’instinctif qu’on ne peut pas changer ou apprendre.

La vérité est différente.

Tout s’apprend.

On apprend à marcher.

On apprend à parler.

On apprend à manger.

Malheureusement, on oublie la chose la plus importante derrière tout ça : APPRENDRE À APPRENDRE.

Alors chacun développe sa propre méthodologie et ses propres astuces.

Les inégalités se creusent.

Certains par chance trouvent des solutions qui fonctionnent plus ou moins bien et deviennent les bons élèves.

D’autres n’en trouvent pas, perdent confiance en eux et deviennent les mauvais élèves.

Ils finissent par croire qu’ils ne sont pas assez intelligents, pas assez appliqués ou pas assez brillants.

Et ils perdent totalement confiance en leurs capacités d’apprentissage.

La source de cette inégalité (sauf exception) n’est pas un problème de déficience mentale.

C’est bien souvent tout simplement dû à une méthodologie d’apprentissage peu efficace.

Si tu donnes la même voiture à deux personnes différentes.

La personne A détient un permis de conduire.

La personne B n’en détient pas.

La personne A va démarrer la voiture sans problème, va passer la première vitesse est va rapidement atteindre la ligne d’arrivée.

La personne B va chercher le démarreur sur le tableau de bord, elle va lentement tourner la clé et va certainement caler au démarrage.

Ça ne veut pas dire que la personne B est plus bête que la personne A…

Ça veut tout simplement dire qu’elle ne sait pas conduire.

C’est le même problème avec l’apprentissage et c’est contre quoi je me bats.

J’ai pendant longtemps été cette personne B, ce mauvais élève.

J’ai pendant trop longtemps cru que je n’avais pas les capacités d’atteindre mes objectifs.

C’est peut-être ton cas…

Mais je me trompais.

Ce n’était pas mes facultés mentales qui étaient la cause de mes difficultés d’apprentissage.

Le vrai problème est que je ne savais tout simplement pas apprendre.

C’est 2020 !

Y’en a marre de cette inégalité.

Y’en a marre de penser qu’on est trop con, trop gros ou trop femme pour atteindre ses objectifs.

Ne ruine pas tes apprentissages avant d’avoir commencé.

Tout le monde peut apprendre à apprendre.

C’est simple ludique et efficace.

Le seul risque qu’on prend en essayant est le regret.

Le regret de ne pas avoir appris à apprendre plus tôt.

Tu t’es peut-être toi-même considéré comme un(e) mauvais(e) élève.

Alors, c’est le moment de prendre ta revanche !

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.