Je me lance un nouveau défi !

Il y a quelques semaines, je me suis lancé le défi de réapprendre à taper au clavier.

J’ai atteint cet objectif il y a quelques semaines.

En 8 heures de pratique, je suis passé d’une frappe à 5 doigts de 44 mots/min avec un niveau de précision de 95 % à une frappe à 10 doigts de 60 mots/min avec un niveau de précision de 98 %.

J’ai même récemment battu mon propre record avec une vitesse de 70mots/min à 98 % de précision.

Malheureusement, je t’en ai déjà parlé…

Le clavier AZERTY n’est pas du tout optimisé pour la frappe.

C’est pourquoi je déteste l’utiliser.

J’aimerais plutôt utiliser la disposition ergonomique BÉPO, mais pour l’instant c’est techniquement impossible sous iPad et à travers les applications d’écriture que j’utilise…

je me contente donc de l’AZERTY…

Il est temps pour moi de me lancer un nouveau défi.

J’ai décidé d’apprendre en autodidacte à jouer du piano.

Ça fait déjà des années que je compose à travers mon projet musical « FOREN ».

J’ai déjà une bonne connaissance de la théorie musicale et je suis capable de composer de « tête » avec l’aide d’un logiciel de MAO (musique accompagnée par ordinateur).

Il y a plusieurs raisons derrière ce défi.

La première c’est de pouvoir transférer mes connaissances théoriques musicales sur le piano pour pouvoir composer et improviser « instinctivement » sans l’aide d’un ordinateur.

La deuxième, c’est de tester les techniques d’apprentissage accéléré à travers le contexte de l’apprentissage d’un instrument de musique.

Je triche un peu…

J’ai déjà une maîtrise (vraiment) basique du piano, de la guitare et du ukulélé.

Et je me suis déjà rendu compte que les stratégies et techniques d’apprentissage rapide s’adaptaient très bien à l’apprentissage d’un instrument de musique.

J’ai même découvert que l’apprentissage d’un instrument était comparable à l’apprentissage d’une langue :

  • Alphabet = notation musicale,
  • Vocabulaire = notes de musique,
  • Phrases = accords de musique,
  • Conjugaison = Gammes de musique,
  • Grammaire = solfège,
  • Prononciation = Rythmes.

Mon plan d’action sera donc semblable à celui de l’apprentissage d’une langue :

  1. Me fixer un objectif précis,
  2. Déconstruire la compétence « piano »,
  3. Me focaliser sur l’essentiel et sur ce qui donne le plus de retour sur investissement par rapport à mon objectif,
  4. Pratiquer quotidiennement,
  5. Mettre en place une stratégie de révision.

Ça donne ça :

Mon Objectif : transférer mes connaissances théoriques musicales au piano pour pouvoir composer et improviser instinctivement sans l’aide d’un ordinateur en 40 h.

Ce que je souhaite apprendre

  1. Maîtriser les 24 accords principaux (Majeurs et mineurs),
  2. Maîtriser les 10 rythmes principaux,
  3. Maîtriser 36 accords complexes (7th, augmented, diminished…),
  4. Maitriser les « Middle » et « Inversion » des accords,
  5. Maitriser les 12 gammes majeures,
  6. Maitriser les 12 gammes mineures,
  7. Maitriser 5 « Left Hand Patterns »,
  8. Maitriser quelques « Runs and fills » and Arpegios.

(Désolé, je ne connais pas le nom de ces termes en français…)

Mon plan d’action

Pratiquer quotidiennement à travers deux sessions d’apprentissage :

  • 1 session pratique des gammes,
  • 1 session pratique du reste (accords, rythmes…),

J’espère bien prouver 2 choses à travers cet apprentissage.

La première est qu’il est aujourd’hui possible de tout apprendre en autodidacte.

La deuxième est qu’il est possible d’atteindre ses objectifs en quelques mois et non plus en quelques années comme auparavant.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Demain, je t’envoie du lourd !

– François,