Il existe 2 groupes de personnes…

1.Ceux qui pensent avoir une mauvaise mémoire.

2.Ceux qui pensent avoir une bonne mémoire.

Pendant longtemps, je pensais faire partie du premier groupe.

Je n’arrivais pas à mémoriser une liste de 13 mots anglais.

Je planchais 3 h sur mes cours et j’oubliais malheureusement tout très rapidement.

Heureusement un jour j’ai compris une chose.

J’ai compris que ce n’était pas ma mémoire qui était mauvaise.

C’était mon approche.

En réalité…

1/3 seulement de notre mémoire est défini par des facteurs biologiques.

Les 2/3 restants sont définis par comment on mémorise des informations.

Durant l’antiquité, les Grecques faisaient même la distinction entre « Mémoire Naturelle » et « Mémoire Artificielle ».

Ça veut dire que OUI on peut booster sa mémoire !

Il suffit d’appliquer les bonnes techniques et de s’entrainer.

En 2017, une étude a été lancée par l’université de Radboud.

Des scientifiques ont étudié 2 groupes de participants pendant 40 jours.

Le premier groupe devait mémoriser chaque jour pendant 30 min des informations à l’aide de techniques de mémorisation.

Le deuxième groupe devait faire la même chose, mais sans technique.

Les scientifiques ont découvert que les membres du premier groupe avaient doublé leurs capacités à mémoriser.

Chose encore plus étonnante !

Les scientifiques se sont rendu compte que les membres du premier groupe étaient encore capables de mémoriser facilement des informations des mois après l’expérience.

C’est une bonne nouvelle !

Ça veut dire qu’une mauvaise mémoire n’est pas une fatalité !

Et ça veut dire qu’on peut apprendre à booster sa mémoire !

C’est ce dont on va parler toute la semaine…

À demain,

– François,