Je suis en train de réapprendre à taper au clavier.

J’ai effectué quelques recherches au préalable.

Ce que j’ai découvert m’a outré !

Notre clavier « AZERTY » est directement dérivé de la disposition américaine « QWERTY ».

C’est là qu’est le problème !

Cette disposition n’est pas du tout optimisée pour faciliter la frappe.

Au contraire…

La principale caractéristique du qwerty est d’éviter le chevauchement des barres sur les machines à écrire mécaniques.

C’est pourquoi, les caractères les plus fréquents sont espacés les uns des autres.

Aujourd’hui, c’est 2020.

Cette contrainte mécanique n’existe plus.

Pourtant on a gardé la même disposition de clavier.

Encore pire…

Aucune optimisation propre à la langue française n’a été faite.

  • Les caractères les plus fréquents sont difficiles d’accès,
  • Les lettres accentuées sont difficilement accessibles,
  • Les caractères spécifiques ont été oubliés.

Bref, la disposition de clavier la plus répandue aujourd’hui n’est pas du tout optimisée pour l’être humain.

C’est pourquoi il est difficile de taper vite.

Et c’est pourquoi c’est aussi difficile d’apprendre à taper vite et bien.

Ça m’a outré d’apprendre ça !

Je me suis dit : « Eh hop encore une fois… »

Ce n’est pas la première fois que je découvre que les techniques les plus répandues et usitées ne sont pas celles les plus efficaces.

La première fois, c’était en 2014 quand je galérais à apprendre le russe.

C’est à cette époque que j’ai découvert que les « techniques d’apprentissage » qu’on apprenait à l’école étaient totalement inefficace.

C’est surtout à cette époque que j’ai découvert qu’il existait des alternatives.

Malheureusement, très peu de personnes en connaissent l’existence…

Encore pire…

Très peu de personnes sont conscientes du problème.

J’ai mis 30 ans à devenir conscient que le clavier AZERTY n’était pas propice à la frappe.

J’ai mis 24 ans à comprendre que les techniques d’apprentissage que j’avais apprises à l’école ne fonctionnaient pas.

Le cœur du problème est toujours le même.

On ne prend pas en compte nos atouts premiers en tant qu’être humain.

Bien souvent, les choses qu’on utilise au quotidien ne sont pas adaptées à nous !

Le clavier AZERTY répond à une contrainte mécanique du 19e siècle.

Les méthodes d’apprentissage enseignées aujourd’hui répondent à des besoins du passé.

C’est un fait…

Il faudrait avoir des doigts de 30 cm de long pour bien taper avec un clavier AZERTY.

Il faudrait passer tout son temps libre à apprendre avec les techniques d’apprentissage enseignées à l’école.

C’est pourquoi les alternatives sont si efficaces !

Elles prennent en compte nos faiblesses.

Elles s’appuient directement sur nos atouts.

Et elles sont adaptées et optimisées pour l’être humain.

Quand un écureuil veut manger une noix.

Il ne va pas gober la noix avec sa coquille.

Non, il va casser la noix.

Il va modifier la noix pour qu’elle devienne facile à manger.

Malheureusement, 95 % des gens essaient de gober la noix avec la coquille quand ils apprennent.

Ce n’est pas ça le secret pour apprendre vite et bien.

Non, le secret pour apprendre vite et bien est beaucoup plus simple :

1.Comprendre comment on procède des informations en tant qu’être humain.

2.S’appuyer sur nos atouts naturels pour assimiler efficacement des informations.

C’est pourquoi, apprendre vite et bien est beaucoup plus facile que tu ne le penses.

Tout le monde peut apprendre à apprendre vite parce que les techniques d’apprentissage rapides se basent directement sur comment on procède des informations en tant qu’être humain.
Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.