Les gens sont souvent surpris…

Ils se demandent comment je fais pour créer un contenu quotidien et une formation par semaine.

Ils pensent que j’ai sacrifié ma vie sociale et que je travaille 16 h par jour, 7 jours sur 7.

La vérité est bien différente…

J’ai une vie normale, des ami(e)s, j’aime voyager, faire du vélo, lire, composer de la musique, prendre mon temps le matin pour écouter mes podcasts favoris et apprendre de nouvelles choses.

Parfois, je me lève tôt comme aujourd’hui…

Parfois, je me couche tard comme après la soirée de samedi…

Parfois, je suis en forme…

Parfois, j’ai la gueule de bois…

Bref, je suis un type normal.

Si j’arrive à produire autant de contenu, ce n’est pas parce que je suis un surhumain.

Ce n’est pas non plus parce que j’ai supprimé toutes mes activités annexes et ma vie sociale.

C’est tout simplement parce que j’ai enfin compris un truc…

Un truc que j’ai mis très longtemps à comprendre.

J’ai compris que je n’étais pas Spielberg ou Christopher Nolan.

J’ai compris que je n’étais pas non plus Squeezie ou Norman…

J’ai compris que le but du contenu éducatif était tout simplement d’éduquer.

C’est pourquoi j’ai arrêté de scripter toutes mes vidéos et mes formations.

C’est pourquoi j’ai arrêté de passer des heures sur Final Cut Pro X à faire des montages ultraléchés.

C’est pourquoi j’ai arrêté de passer mes samedis à créer des PDF avec de jolis papillons dessus.

J’ai arrêté parce que j’ai compris que ce n’était pas là que se trouvait la plus grande valeur de mon contenu.

La plus grande valeur de mon contenu se trouve dans le contenu lui-même et comment je le structure.

La vérité est que je ne suis pas la personne qui crée le plus de contenu…

Un prof en crée bien plus que moi, sauf qu’il ne s’enregistre pas.

C’est quand même bizarre…

La plupart des gens pensent que c’est presque impossible d’enregistrer 4 h de contenu par semaine.

Mais personne ne dirait à un prof qu’il travaille trop parce qu’il donne 4 h de cours/semaine.

Créer du contenu et une formation c’est comme donner un cours.

Sauf qu’on parle devant une caméra plutôt que devant une salle de classe.

Alors bien sûr, il y a la partie technique de l’enregistrement et de la mise en ligne plus l’enrobage (le titre du contenu, le design…)

Mais le contenu éducatif se rapproche plus d’un cours que du dernier film de Christopher Nolan.

C’est pourquoi j’aimerais qu’on fasse un petit exercice ensemble…

J’aimerais que tu essayes de voir la création d’une formation digitale non plus comme la réalisation d’un film qui va être primé aux Oscars.

Essaye plutôt de voir ça comme une session de conseils que tu donnerais à un ami au coin d’une table.

Ça ne devrait pas être plus compliqué que ça…

Essaye et tu verras.

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.