Tu es surement intéressé par les langues étrangères.

Peut-être même que tu es en train d’apprendre une langue.

Ou alors peut-être que toi aussi tu aimerais bien t’y mettre.

Tu le sais déjà…

Apprendre une langue ça peut-être difficile !

Mais ce n’est peut-être pas pour la raison à laquelle tu penses.

Le plus difficile ce n’est pas la grammaire.

Le plus difficile ce n’est pas non plus la conjugaison.

Le plus difficile c’est encore moins la prononciation.

La plus grande difficulté en langue est quelque chose de beaucoup plus subtil que ça…

Quelque chose dont on a tous fait l’expérience.

Le plus difficile est de surpasser ses résistances.

C’est-à-dire, cette petite voix intérieure qui nous rabaisse et nous empêche d’atteindre nos objectifs.

C’est comme quand j’ai appris à conduire…

Le plus difficile ce n’était pas le code.

Le plus difficile ce n’était pas la conduite.

Le plus difficile ce n’était pas non plus l’examen.

Le plus difficile est le moment où je me suis retrouvé pour la première fois seule dans ma voiture sur l’autoroute.

J’étais terrifié et excité en même temps.

Terrifié parce que pour la première fois je conduisais seul.

Pas d’erreur possible, pas de système de doubles commandes pour rattraper une mauvaise manœuvre.

J’étais pour la première fois en roue libre et je devais appliquer tout ce que j’avais appris à l’autoécole.

Mais j’étais aussi excité ! 

Excité parce que pour la première fois j’étais libre.

Je pouvais tourner à gauche et aller à Dijon.

Je pouvais aussi tourner à droite et aller à Lyon.

Je pouvais même faire quelques kilomètres de plus et passer la frontière pour aller en Suisse.

C’est pareil avec les langues.

Le plus difficile est de mettre ses connaissances en pratique.

Ce qui donne le plus de résultats est la pratique.

C’est par elle que tu pourras assimiler une langue complètement, créer des automatismes et parler couramment.

Le problème c’est que c’est durant la pratique qu’on subit le plus de résistances.

Cette voix à l’intérieur de nous se réveille.

Elle nous dit que nous sommes trop nuls pour pratiquer cette langue.

Elle nous dit qu’on va se moquer de nous à cause de notre accent.

Bref, elle nous paralyse avant même qu’on se lance.

Si tu veux sauter par-dessus un faussé.

Plus tu vas attendre, plus ça sera difficile.

Plus tu vas penser le truc, plus tu auras d’excuses pour ne pas sauter.

C’est pareil avec les langues.

Plus tu penses aux problèmes que tu vas rencontrer, plus tu vas être paralysé par la peur.

C’est pourquoi il est important de ne pas trop penser.

Il faut pratiquer le plus rapidement possible pour surpasser ses résistances.

Il existe une différence entre ceux qui atteignent leurs objectifs et les autres.

Non, ce n’est pas parce qu’ils n’éprouvent pas le phénomène de résistance.

C’est parce qu’ils ont réussi à le surpasser !

Le phénomène de résistance est la raison pourquoi une langue est si difficile.

Ça demande de se surpasser et de sortir de sa zone de confort.

Mais c’est l’unique stratégie qui te permettra d’avoir des résultats en langues !
Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.