Y parait qu’être intelligent, ça veut dire être né avec un QI de 120.

Y parait que l’intelligence est une faculté innée.

Y paraît même que l’intelligence dépend de sa culture ou de sa classe sociale.

Et si je te disais que c’était faux, me croirais-tu ?

L’intelligence est quelque chose qui est devenu totalement galvaudé.

Il y a énormément de clichés et d’idées reçues qui englobent ce terme.

Bien souvent, on entend dire que l’intelligence est juste une question de QI.

Si tu as un QI de 120, tu es intelligent.

Si tu as un QI de 80, tu es stupide.

Je ne vais pas te le cacher.

Je déteste cette définition de l’intelligence.

Parce que via cette approche, l’intelligence est quelque chose d’immuable.

Soit on est intelligent, soit on ne l’est pas…

La vérité est que l’intelligence est quelque chose dont tout le monde peut-avoir accès.

Non, ce n’est pas quelque chose réservé à une minorité née avec des facilités.

Non, ce n’est pas une faculté innée et immuable,

et non, ce n’est pas une fatalité.

La vérité, c’est qu’on peut apprendre à devenir intelligent.

Et la vérité, c’est que devenir intelligent, ça s’apprend.

Mais ça personne n’en parle vraiment.

On préfère plutôt nous mettre dans des cases, du genre :

Toi tu as un QI de 120, tu peux prétende à une grande carrière.

Toi tu as un QI de 80, vas plutôt travailler à l’usine.

C’est pourquoi je pense que les tests de QI sont dangereux.
Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.