Je vais te partager une stratégie pour taper vite et bien au clavier.

Tu pourras la copier-coller pour améliorer ta vitesse de frappe rapidement.

Tu le sais comme moi…

Il est primordial de savoir taper vite et bien au clavier.

Mais c’est plus facile à dire qu’à faire…

C’est pourquoi chacun a développé sa propre méthode.

Il y a les déterministes de la frappe, ceux qui avec les lunettes en équilibre sur le bout du nez cherchent désespérément l’accent circonflexe sur le clavier.

Il y a les gymnastes de la frappe, ceux pour qui l’écriture d’un simple e-mail ressemble plus à une partie de twister qu’à autre chose.

Et il y a les pros de la frappe, ceux qui le dos bien droit sur leur chaise sont capables de restituer avec précision et habilité le discours du président Macron en buvant une tasse de thé noir à la bergamote.

J’ai été longtemps un gymnaste de la frappe.

Pour moi, l’écriture d’un simple mail ressemblait à un ballet de Tchaikovsky (la grâce en moins).

Mon pouce gauche survolait ma main droite pour atterrir sur la touche « O ».

Mon index droit s’accroupissait sous ma main gauche à la recherche de la lettre « A ».

Mes doigts s’entremêlaient et s’entrechoquaient avec fragilité.

Des gouttes de sueur froide tombaient sur le clavier pour renforcer le côté dramatique de la scène.

Le rideau tombait lorsque…après des minutes d’efforts intenses, je trouvais enfin l’accent grave majuscule.

Bref, pendant longtemps j’ai galéré et je n’arrivais pas à taper correctement au clavier.

Alors, j’ai essayé de trouver des solutions.

Le problème est que la plupart des méthodes de dactylo enseignent à taper des lettres individuelles choisies d’une manière aléatoire.

Ce n’est pas la stratégie la plus efficace.

On ne communique pas en utilisant les lettres une par une.

On ne dit pas « S.A.L.U.T »

En revanche, on utilise des combinaisons de lettres qui forment des mots, puis des combinaisons de mots qui forment des phrases.

On dit « Salut ! Ça va ? »

C’est pourquoi le secret pour améliorer rapidement sa vitesse de frappe au clavier est le suivant :

Il faut entrainer notre mémoire musculaire à effectuer les micromouvements les plus utiles dans la langue qu’on utilise.

C’est-à-dire, les combinaisons de lettres les plus usitées dans la langue dans laquelle on souhaite écrire.

Voici donc la stratégie que j’ai utilisée pour réapprendre à taper au clavier.

  1. Apprendre le positionnement correct des doigts sur le clavier.
  2. Entrainer ma mémoire musculaire et mes doigts à effectuer les micromouvements et les combinaisons de lettres les plus courantes en français.
  3. Entrainer ma mémoire musculaire et mes doigts à taper les mots les plus usités en français.
  4. Taper en prenant en compte les majuscules, les caractères spéciaux et la ponctuation.

Je me suis entrainé entre 12 min et 25 min par jour, tous les jours.

J’ai pratiqué le soir juste avant d’aller me coucher.

Ça permet au cerveau de renforcer la mémoire musculaire durant la nuit et donc de progresser plus rapidement (fonctionne surtout pour les compétences physiques comme le piano ou la dactylo).

Je me suis surtout entrainé avec l’application KeyKey qui s’adapte parfaitement à cette stratégie.

Résultats :

En 8h de pratique, je suis passé d’une vitesse de frappe à 5 doigts de 44mots/min à un niveau de précision de 95 % à une vitesse de frappe à 10 doigts de 68mots/min à un niveau de précision de 98 %.

Aujourd’hui, je prends enfin plaisir à taper au clavier.

Je gagne un temps considérable lorsque j’écris mes mails quotidiens.

Ça peut paraître effrayant de se lancer dans un nouvel apprentissage.

On peut se dire : « Je n’ai plus le temps d’apprendre ».

On peut croire qu’on est trop vieux ou trop jeune pour acquérir une nouvelle compétence.

Heureusement…

La vérité est différente.

Il est possible d’apprendre tout et n’importe quoi.

Il est possible d’acquérir rapidement une nouvelle compétence.

On ne peut pas avaler un éléphant en une seule fois.

Mais on peut le découper en plusieurs morceaux et l’avaler petit bout par petit bout.

C’est pareil pour les compétences.

On ne peut pas acquérir une nouvelle compétence en une fois.

Mais on peut la découper et l’assimiler petit bout par petit bout.

C’est comme ça que tu pourras apprendre tout et n’importe quoi 2x plus rapidement que tout le monde.

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.