Est-ce que tu as vu le film Matrix ?

Alors, tu te rappelles sans doute de la fameuse scène où Néo télécharge la compétence Kung-fu dans son cerveau.

Cette scène me fascine.

C’est même un de mes rêves.

Imagine pouvoir choisir n’importe quelle compétence et la télécharger directement dans ton cerveau.

Imagine posséder toutes les connaissances de l’humanité en un clic.

Imagine savoir maîtriser le Kung-Fu, le japonais, le piano ou la physique quantique en 2 s de transfert de données.

Ça serait pas mal, hein ?

Imagine ce que tu pourrais faire de plus avec ça ?

On en est peut-être pas si loin…

L’autre jour, j’écoutais une interview d’Elon Musk.

Il y parlait de Neurolink.

Sa société qui vise à développer des composants électroniques pouvant être intégrés dans le cerveau, pour augmenter la mémoire ou piloter des terminaux, et éventuellement pour mieux marier le cerveau et l’intelligence artificielle.

C’est fascinant et en même temps complètement flippant.

Fascinant parce que ça permettrait de démultiplier nos facultés mentales.

Totalement flippant parce que ça voudrait dire que des sociétés privées auraient direct accès à nos pensées.

Mais on est encore loin de Matrix.

Il y a une grande différence entre posséder une information et savoir l’appliquer.

Tu peux mémoriser toutes les étapes d’un mouvement de Kung-fu, ça ne veut pas dire que tu pourras le reproduire.

Il ne suffit pas de posséder des informations pour acquérir une nouvelle compétence.

Non, pour acquérir une nouvelle compétence, il faut convertir des informations passives en des automatismes.

Il faut que notre corps, nos muscles et notre cerveau puissent les reproduire et les appliquer naturellement, sans y penser.

Des technologies comme Neurolink pourront peut-être nous permettre de posséder plus d’informations.

Ça ne veut pas dire qu’on pourra plus les appliquer.

Il n’y a pas de secrets…

Il faut pratiquer pour acquérir une nouvelle compétence.

C’est le seul moyen de convertir des informations en des compétences.

Mais attention, il ne s’agit pas de pratiquer ou apprendre d’une manière aléatoire.

Non, il faut pratiquer ou apprendre intelligemment.

Pour ça, tu peux t’appuyer sur le logiciel ANKI.

Il permet automatiquement de favoriser la rétention d’informations et de focaliser ses apprentissages sur les choses qui donnent le plus de résultats.

Il est selon moi la chose qui se rapproche le plus de la machine à transférer des compétences de Matrix.

En plus, il n’est pas coté en bourse et il ne va pas revendre tes données au plus offrant.

Le mieux c’est d’essayer.

Cet article est tiré de mes « Emails Quotidiens » . Tu peux les recevoir gratuitement dans ta boîte mail chaque matin en cliquant ICI.